Avertir le modérateur

« Fluide glacial | Page d'accueil | Je rêve que je dors... »

05 mars 2008

Une véritable bonne à tout faire.

Il nettoie

"Nous pourrions prendre une décision exceptionnelle qui fasse que tout enfant né de parents en situation irrégulière ne puisse plus réclamer son appartenance à la nationalité française"...

 

 Il balaye et dépoussière

A propos de Léotard et de son livre "ça va mal finir", il sort son balai et nous apprend que Léotard "est le digne représentant d'une génération de la droite qui a tout raté, il a tiré les conséquences de ses échecs personnels en quittant la scène politique sans que personne ne le regrette"...


Il fait briller

A voir et revoir la fameuse scène de lèche à la matinale de Canal+ (ici) où il nous apprend que jamais un président de la république française ne s'est  "occupé autant du quotidien des hommes et de leurs souffrances"... "pas un soir où il ne se couche sans se demander s'il n'a oublié personne sur le bord de la route pendant la journée ?"

 

Très efficace, très rapide mais très cher 

138 000 euros et le grand ami est chez vous dans les heures qui suivent...

 

 

Vous l'avez reconnu c'est

 

Christian

 


Neil Young
A Man Needs A Maid (1972)
 
 
 
 
 

09:35 Publié dans Agitation / Réaction | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : estrosi, sarkozy, neil young, musique, video |

Commentaires

quel pied de voir Neil young!! superbe lp que "harvest"!
muchas gracias!

Écrit par : king selewa | mercredi, 05 mars 2008 10:58

Merci King selewa...
Oui pour Harvest sans oublier After The Gold Rush, Zuma, Tonight's the Night, On the Beach.
Des bijoux.

Écrit par : lisseman | mercredi, 05 mars 2008 11:05

A Nice, S3i, le motard, a comme concurrent, secondaire, un dissident socialiste nommé Mottard.
Denise Fabre VS Sophie Duez, abyssal...

Écrit par : f | mercredi, 05 mars 2008 11:22

j'aimais beaucoup aussi "like a hurricane"...

Écrit par : king selewa | mercredi, 05 mars 2008 14:03

Neil Young = indispensable


Léotard : le meilleur des deux, bien entendu, c'est celui qui est parti en premier. Mais le côté positif, c'est qu'au fil du temps, et plus encore depuis sa disparition, il a influencé profondément son frère. En tous cas, en ce qui concerne l'abandon par l'ancien ministre de sa carrière politique, acte peu fréquent dans notre pays, l'explication de Christian Estrosi est un peu courte.


Je suis seul dans la rue et je chante pour moi
Je suis seul dans ma peau et je pleure pour rien
I'm a poor lonesome piéton
A long way from my maison
Je me plie au poids des paresses
Je me fie à mes pas perdus
Qui vont toujours toujours ailleurs
I'm a poor lonesome piéton
A long way from my maison
Je suis seul dans la ville
Et c'est encore de moi
Qu'il faut que je m'ne aille
Je sauterai de ma vie
Comme d'un train en marche
I'm a poor lonesome piéton
A long way from my maison
"There was never a man like my Johnny
Like the one they call : Johnny Guitar..."
(Philippe Léotard)

Il y a un moment où l’on ne sait plus si ce que l’on fait est réel ou bien simplement utile. On décroche. Il y a peut-être une autre façon de vivre. D’un seul coup, on se découvre affublé d’absurdités. Se lever, marcher, obéir, sourire ou pleurer n’ont plus aucun sens. Alors on tourne le dos. On s’en va.
L’herbe, le ciel, la venue de la nuit, la couleur d’un regard, rien n’a changé. Mais vous savez que tout sera différent désormais. Vous avez choisi la fuite. Vous êtes inaccessible et il y a un petit rire au fond de vous-même. Un rire que personne ne peut entendre. (François Léotard)

Écrit par : Lord Nithorynque | mercredi, 05 mars 2008 21:51

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu