Avertir le modérateur

« Des jeunes gens modernes | Page d'accueil | Un samedi sautillant »

04 avril 2008

Elvis de forme

Nous nous doutions que George Bush n'était pas une lumière, mais là, vraiment, il fait très fort.

Pour lui, rencontrer Notre Grand et Vénéré Leader en novembre, c'était "comme la dernière incarnation d'Elvis"...

Euh...

Euh...

Euh... 

Qu'est-ce que Sarkozy a bien pu lui chanter, pour le troubler à ce point ? "Love Me Tender", "Don't Be Cruel", ou "(Let Me Be Your) Teddy Bear" ?

Et notre président, à qui va-t-il comparer George Bush maintenant ? À Claude François ? À Henri Salvador ? À Sacha Distel ? Pas à Joe Dassin quand même ?! À moins qu'il n'embauche George Bush en tant que patient zéro pour son plan anti-alzheimer ?!

Mystère et boule de (chewing) gomme...

Nous sommes bien obligés de reconnaître que les shows UMP d'avant l'élection présidentielle avaient un petit air de Elvis à Indianapolis, que le port de Ray-Ban peut abuser 15 secondes, mais quand même !

Pour oublier tout ça, on va se faire plaisir, avec Elvis, le vrai, avant qu'il ne ressemble à une publicité pour un médicament anti-cholestérol...

Un extrait d'une de ses apparitions au cinéma, pendant laquelle il interprète "Crawfish", une merveille de la Nouvelle-Orléans, un morceau qui sent la chaleur et la rue (et qui était le morceau préféré de Joe Strummer).

Le film s'appelle "King Creole", et a été réalisé par Michael Curtiz en 1958. Oui, oui, le Michael Curtiz de "Casablanca", de "Capitaine Blood" et des "Aventures de Robin des Bois", entre autres ! 

Et en bonus, le même morceau, cette fois par Johnny Thunders et Patti Palladin, extrait de leur album de reprises "Copy Cats". Un bijou (malgré la mauvaise qualité de la vidéo).

 

 

 

 
Elvis Presley
Crawfish (extrait de King Creole, réalisé par Michael Curtiz - 1958) 

 

 

 
Johnny Thunders & Patti Palladin
Crawfish (1988)

 

 

09b1f497c9bd166cb7ec79245a74c2f0.jpg
clic sur les chats copieurs 
 

 

Commentaires

Fontenelle évoque aussi cette fulgurance bushienne (notamment dans le contexte d'une réintégration complète de la France dans l'OTAN).
J'aime bien l'Elvis tardif ; la chute. Mais Presley, en pleine détumescence, n'a pu s'empêcher de gagner en volume.

Écrit par : f | vendredi, 04 avril 2008 10:23

J'avoue aimer tous les Elvis, tardifs ou pas... Mais pour des raisons différentes. Le jeune pour son sens du rythme, son assimilation des codes de la musique noire pour la transformer en musique de prolo blanche, et le tardif pour le côté kitsch et empesé, lourd et mou, capable du pire et du meilleur.

Écrit par : adrien (de rien) | vendredi, 04 avril 2008 11:06

"il vaudrait mieux aller chez moi, non ?"
c'est vrai qu'on est bien ici;-)


ceci dit ..
"Pour lui, rencontrer Notre Grand et Vénéré Leader en novembre, c'était "comme la dernière incarnation d'Elvis"..."
Georges Bush et Nicolas Sarkozy c'est Bud Abbott et Lou Costello .. deux nigauds dans le pétrin!
http://www.cinemaffiche.com/recherche.php?langue=fr&jours=0&ligne1=21&ligne2=21&page=1&motif=5047

Écrit par : Maghnia | vendredi, 04 avril 2008 18:35

Plutôt ce film-là des deux nigauds :

http://www.cvtreasures.com/images/AC_In_Society_half_sht.jpg

Mais au moins eux me font rire !

Écrit par : adrien (de rien) | vendredi, 04 avril 2008 19:25

Ecrit par : Maghnia | 04.04.2008 18:35

Abbott et Costello, c'est même peut-être une comparaison trop flatteuse ; parmi les duos de nigauds, vous auriez pu choisir Franco et Ciccio (alias Franco Franchi et Ciccio Ingrassia)...
http://www.francociccio.altervista.org/filmografia.htm

En dignes héritiers du couple italien, Sarkozy l'agité permanent pourrait aisément remplacer Franco en Napoléon, et Bush reprendrait sans problème le rôle de Ciccio coiffé du couvre-chef de Lincoln :
http://www.youtube.com/watch?v=AmnhWww9pu0

Écrit par : Lord Nithorynque | vendredi, 04 avril 2008 19:55

...Franco et Ciccio furent notamment les héros du film de Mario Bava "L'Espion qui venait du surgelé"...
http://www.repubblica.it/trovacinema/rendercmsfield.jsp?field_name=Image&id=143778
... un film qui, contrairement à ce qui était prévu, ne lança pas la carrière américaine du duo italien :
http://www.mymovies.it/dizionario/recensione.asp?id=23686&fantafilm=1

Écrit par : Lord Nithorynque | vendredi, 04 avril 2008 19:55

C'est extra ;-))

Écrit par : agathe | vendredi, 04 avril 2008 20:00

rebonjour,, suite discussion cold

je n'ai rien à dire de plus...pratice make perfect....
çà fait juste plaisir de rencontrer des gens qui ont vécu autre chose que le disco..................

Écrit par : gloria | vendredi, 04 avril 2008 20:29

Ecrit par : Lord Nithorynque | 04.04.2008 19:55

Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !
Quel plaisir de vous lire, my Lord !!! Vous avez entièrement raison, one more time !

Écrit par : adrien (de rien) | vendredi, 04 avril 2008 20:53

Ecrit par : gloria | 04.04.2008 20:29

Le plaisir est partagé...

Écrit par : adrien (de rien) | vendredi, 04 avril 2008 20:53

Elvis un pur bonheur, avec une préférence pour le jeune...son coté sauvage brut qui fait peur à l'Amérique Blanche..Elvis était un fin connaisseur et grand amateur de la musique noire...

Belle vidéo et interprêtation du couple de corbeaux cramés et camés...Johnny I love..

Écrit par : Pamela de Barres | samedi, 05 avril 2008 09:19

crawich quelle delice a voir a mon oeuil si limpide , alors ce disque heu ce cd ou je c est plus du gospel a ecouter , mais oui ecouter le, le gospel un petit chef d oeuvre mmmmmm

Écrit par : mips91 | vendredi, 18 avril 2008 02:29

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu