Avertir le modérateur

« Le wagon bleu | Page d'accueil | Persiste et signe... »

26 juin 2008

Gudule la Virgule

Un conte à lire à voix haute...

 

Une petite virgule se promenait dans une sombre forêt.

Cette petite virgule s'appelait Gudule, Gudule la virgule.

Au détour d'un fourré, elle entendit une voix qui lui dit :

- Virgule, petite virgule, tu es belle comme un bidule quand tu déambules, je capitule devant tes molécules ! Je reste incrédule devant tes mandibules majuscules !

Etonnée par ces déclarations, notre petite virgule s'arrêta, et répondit :

- Où te caches-tu, espèce d'animalcule ? Ou bien devrais-je dire crapule ? Sors de ce monticule de renoncules ou je t'en colle une dans les rotules ! Tu préféres que je t'émascule et t'arrache les testicules ?

- Oh mais non, je recule ! Si tu stipules que tes ovules ridicules ont des scrupules devant mon corpuscule, j'annule mon conciliabule et mes formules, et je circule... Je suis simplement incrédule devant ta minuscule fistule, tes ridules et tes veinules, sans parler de ton pull !

- D'accord, d'accord, mais montre-moi tes tentacules que je te calcule, je n'aime pas que tu te dissimules, c'est nul !

A ce moment, un superbe point-virgule sort du fourré dans la forêt, et dit :

- Gudule, belle virgule, je m'intitule Hercule, Hercule le point-virgule, et depuis des semaines je macule mes mules de molécules quand tu ondules... Oh ma Gudule, je gesticule et j'accumule des globules quand tu circules. Pour être bref, si je récapitule, tu véhicules ma vésicule du ventricule au pédoncule, et je pullule de cellules tel un funambule somnambule... Je t'aime, Gudule !

A ces mots, Gudule embrassa Hercule, et ils filèrent à travers bois, comme deux minuscules libellules...

 

 

Mais pourquoi tout ça, hein ?

Parce que le nouveau clip de nos chouchous depuis plus d'un an (voir et ) est arrivé hier, et que le morceau se nomme Oxford Comma, et que les virgules d'Oxford (aussi connues sous les noms de "Harvard comma" ou "serial comma") n'existant pas dans la langue française, nous n'avions pas envie de vous donner un cours de grammaire anglaise, voilà !

Voici donc un plan-séquence de 3 mn 30, un hommage au Godard de "Week-end" (un de mes Godard préférés, est-il besoin de le préciser ? - "Le Gai Savoir" étant classé hors-catégorie)...

Régalez-vous, c'est gratuit et ça fait du bien, même sans mutuelle.


 

 
Vampire Weekend
Oxford Comma (2008)
 
 
 
 
38296336.jpg
clic clic dans le lustre pour aller visiter nos chéris
et leurs petites guitares africaines bien meilleures que celles des Foals
(j'en profite, l'homme lisse est en vacances,
mais dès qu'il rentre il m'émascule ou m'enc... !).
 
 
 
 

09:29 Publié dans Musique, maestro !, Zéro de conduite | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : vampire weekend, musique, video, virgule |

Commentaires

Prochaine conte : les aventures de Gudouille, la petite virgouille...

Écrit par : f | jeudi, 26 juin 2008 14:58

Prochain

Écrit par : f | jeudi, 26 juin 2008 14:59

Ouille !

Écrit par : adrien (de rien) | jeudi, 26 juin 2008 16:00

Cornegidouille, je m'embrouille...
Et l'histoire d'une grenouille un peu fripouille qui se mouille la quenouille en mangeant des nouilles pendant qu'une andouille la chatouille ?

Écrit par : adrien (de rien) | jeudi, 26 juin 2008 17:28

Oui mais dans la phrase suivante, où est la virgule d'Oxford et combien y-a-t-il de films mentionnés ?
"Cette semaine Lord Nithorynque a vu Girl, Interrupted, Go, Go, Second Time Virgin, je, tu, il, elle, un soir, un train, alors voilà,, et je vous salue, Marie"

Écrit par : Jouons un peu | vendredi, 27 juin 2008 03:33

(il se trouve que j'aime beaucoup aussi "Le Gai savoir")

Écrit par : Lord Nithorynque | vendredi, 27 juin 2008 03:49

"... voilà,, et..."
Celle-ci n'est peut-être pas d'Oxford, mais elle est inutile !

;-)

"Le gai savoir" devrait être projeté à tous les étudiants en cinéma. C'est un cours magistral !

Écrit par : l'homme médecine | vendredi, 27 juin 2008 08:27

Ecrit par : Jouons un peu | vendredi, 27 juin 2008 03:33

"Cette semaine Lord Nithorynque a vu" : film de HPG.
"Girl Interrupted" : film de John B. Root.
"Go, Go, Second Time Virgin" : film de Jose Benazeraf.
"je, tu, il, elle, un soir" : film de Gérard Kikoïne.
"un train, alors voilà" : film de Bruce Labruce.
"et je vous" : film de Gabriel Pontello.
"Salue, Marie" : film de Tinto Brass.

Écrit par : f | vendredi, 27 juin 2008 08:30

"... voilà,, et..."
Celle-ci n'est peut-être pas d'Oxford, mais elle est inutile !
Ecrit par : l'homme médecine | vendredi, 27 juin 2008 08:27

Michel Piccoli, lui, a pensé cette virgule indispensable quand il a choisi le titre de ce beau film qui marquait, en 1997, ses débuts comme réalisateur.
http://french.imdb.com/title/tt0118613/

;-)

Écrit par : Lord Nithorynque | vendredi, 27 juin 2008 14:20

Zut ! En plus j'ai vu le film...
Enfer et damnatule !

Écrit par : adrien (de rien) | vendredi, 27 juin 2008 14:24

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu