Avertir le modérateur

« Tuesday Perle Fever | Page d'accueil | Vinyl Fever ! »

09 juillet 2008

Robocop, le retour de la revanche

Rapport de Police

Officier au rapport : Brigadier Brice Boutedefrance

Numéro de Matricule : 456NAZ742

Bureau de  Police : Toulouse commissariat central le 09/07/2008. 10h00.

 

Lors de notre patrouille rue des 36 Ponts, ce jour à 6h15 du matin, nous avons remarqué un tas de ferraille suspect sur le trottoir. En nous approchant nous avont avons constaté que le tas de ferraille était en réalité un robot. Nous l'avons chargé à bord du fourgon afin de comprendre la raison de sa présence en ce lieu.

Après intervention du technicien robotique du commissariat, nous avons pu interroger le susdit robot.

Sa première réaction a été de dire que sa mémoire globale avait été endommagée et qu'il ne se souvenait de rien.

Suite à un interrogatoire plus musclé poussé, il nous a déclaré : "je m'appelle PL006X45LP245 fabriqué le 5 juillet 2008 à Bordeaux-Canejan crouic bzzzz hier en sortant du travail scronch scronch je suis rentré chez moi rrrrtttuut après m'être graissé les boulons et lubrifié les articulations zzzrroooum j'ai allumé mon ordinateur intégré et je suis allé lire le blog bicéphale play-list bip bop be-bop re-bop un robot y parlait de nos problèmes"

Après deux claques coups de tournevis notre technicien à réussi à remettre la ponctuation du robot en marche. Je reprends donc.

"après avoir lu ce texte j'ai décidé de tenter une expérience de reproduction humain-robot, comme l'homme qui valait trois milliards, afin de réconcilier robots et humains. il y a du travail pour tous, homme ou machine. j'ai donc tenté de procréer avec ma voisine, mais les choses ont mal tourné."

Trois beignes tours d'écrou de plus ont réussi à remettre les majuscules en marche. Je reprends.

"Ma voisine Lulubelle m'a repoussé, et je suis tombé par la fenêtre. C'est comme ça que vous m'avez trouvé, sur le trottoir et fortement endommagé."

Le suspect a soudain émis des bruits étranges, comme "ggggggizzzzcricricri", et quand mon collègue lui a explosé proposé de l'amener à l'atelier, un éclair a jailli de sa tête et il s'est éteint complètement.

Nous l'avons donc fait évacuer par les robots prolferrailleurs, selon les normes en vigueur.

Ci-joint les dernier moments saisis par la mémoire vidéo globale du robot.

 

 

 
Arling & Cameron
Dirty Robot (Tofu 1.5 Remix) (2001)
 
 
 
 
103672192.jpeg
 
Une rigolote petite vidéo faite par un amateur,
avec un bêtisier final,
comme au cinéma.
un rigolo petit morceau composé par Arling & Cameron,
des bricolos bataves
que vous rencontrerez en clicclicant sur le disque.

 

09:24 Publié dans Arrête ton cinéma !, Zéro de conduite | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : arling & cameron, robot, cinéma, video, musique |

Commentaires

Salut les aminches !

Votre robot dans la vidéo, il est pas spécialement bandant !

À part son sexe turgescent, je le triouve plutôt mal embouti....

Signé le clone de Versac... ;-))))))

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mercredi, 09 juillet 2008 18:09

pas bandant, mal embouti ce robot ?
et Lulubelle, elle ne te plaît pas non plus ?
ah, ces blogueurs influents, quels snobs !
;-)

Écrit par : adrien (de rien) | jeudi, 10 juillet 2008 09:25

Et bien voilà un excellent billet!
C'est la première fois que je découvre ce bon blog : je suis d'ors et déjà une fan .


Encore bravo !!
A très vite !

Écrit par : Concept Bureau | mardi, 30 avril 2013 08:36

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu