Avertir le modérateur

« Je dis ça... je dis rien ! | Page d'accueil | Parisot, gare à tes os ! »

24 septembre 2008

Egypte antique, Egypte en toc

Alors comme ça, on nous refait le coup du Roi Soleil, le "musical" dégoulinant, la comédie musicale bling-bling, le bon goût mis en scène de main de chamallow à la crème ?

Cette fois c'est une reine qui s'y colle.

Cléopâtre.

C'est parti pour des chansons mièvres chantées par des dromadaires qui blatèrent, des ballets de serpents dorés et de crocodiles qui clignotent...

Et qui est-ce qui met ce gros gâteau indigeste en scène, hein ? Kamel Ouali... Et paf ! voici le moment de digresser !

Parce que "camel", en plus d'être une marque de cigarettes (rappelons que play-list est un blog non seulement bicéphale, mais aussi fumeur), a aussi un (double) sens pour les anglophones : chameau ET dromadaire. Ben oui, il sont forts ces anglais. Pas besoin de moyen mnémotechnique stupide pour savoir lequel a une bosse, lequel a deux bosses, on leur donne le même nom, hop ! le tour est joué.

Rappelons à notre lecteur français comment compter les bosses :

- cha-meau : 2 syllabes, donc 2 bosses.

- dro-ma-dai-re : 4 syllabes, donc 4 bosses, mais 4 dromadaires.

Rappelons-nous aussi que les chameaux ne se trouvent pas en Egypte, mais dans le désert de Gobi. Donc problème pour Cléopâtre.

Allez, la digression est terminée...

 

Play-list aussi va faire sa comédie musicale, avec un autre casting, plus économique (en ces temps difficiles, c'est mieux).

Voici donc le teaser de NOTRE version alternative de Cléopâtre, mise en musique par Jonathan Richman...

Le premier clip est sous-titré en français, pour nos lecteurs mal-comprenant l'anglais. Le second n'est pas sous-titré, mais on s'en fout, c'est un instrumental. Signalons aussi la présence d'un chameau dans le second clip. Oui, avec deux bosses. Et alors ?

Bonne journée !

 

Jonathan Richman
Abdul & Cleopatra (Live - 1982)

 


Jonathan Richman & The Modern Lovers
Egyptian Reggae (1977)



abdu_carol_150.jpg

Si il y en a qui ne connaissent pas le grand Jonathan,
il suffit de cliquer la pochette de Abdul & Cleopatra.


egyp_roller_150.jpg

Si il y en a qui ne connaissent pas The Modern Lovers,
il suffit de cliquer sur la pochette de Egyptian Reggae.

 

 

Commentaires

- Dis Papa, c'est quoi un chalumeau ?

- Un dromaludaire à deux bosses voyons !

Écrit par : Pierre | mercredi, 24 septembre 2008 10:50

Pierre | mercredi, 24 septembre 2008 10:50

Ah ben je vois que les vacances ne réussissent pas à tout le monde !

Écrit par : adrien (de rien) | mercredi, 24 septembre 2008 11:17

Ce rapprochement ne peut être fait que par une personne ne comprenant rien a rien...La première comédie fait état du caractère global de la comédie qui menace le spectacle mondiale, quant a la seconde, elle est un constat de la crainte des français face aux projets originaux, Français qui préfèrent leurs comédies bas de l'haleine a forte odeur plutôt que de prendre le moindre risque en boostant les jeunes artistes.
De plus prendre une comédie datant de plus d'un an en le comparant a une d'aujourd'hui, c'est vraiment ne rien avoir d'autre a faire, ou plutot a proposer. Les temps changent et les idées elles aussi, sauf pour cette merveilleuse gauche qui est chère au francais moyen et qui elle ne change pas ces idées puisqu'elle n'en a AUCUNE!!!

Écrit par : Alix | mercredi, 24 septembre 2008 14:20

Ecrit par : Alix | mercredi, 24 septembre 2008 14:20

Mouarf !!!

Écrit par : adrien (de rien) | mercredi, 24 septembre 2008 14:38

"Nous devons la vérité et la franchise dans la crise de la comédie musicale que nous connaissons.
Nous devons nous interroger sur nos responsabilités. Aujourd’hui, des millions de gens à travers le monde ont peur des comédies musicales, des chanteurs merdiques, des décors pourris. Notre devoir est de leur apporter des réponses claires. Qui est responsable du désastre ? Que ceux qui sont responsables soient sanctionnés et rendent des comptes et que nous, les entrepreneurs de spectacles, assumions nos responsabilités."
« Reconstruisons ensemble des comédies musicales régulées où des pans entiers de l’activité de la chanson ne sont pas laissés à la seule appréciation des opérateurs de la ritournelle bling-bling, où les chorégraphes font leur métier qui est de favoriser le développement de l'art plutôt que le spectacle, où les règles de la dramaturgie s’appliquent à tous et servent à prévenir et amortir les fadaises au lieu de les aggraver, où les agences d'impresario sont contrôlées, où la transparence des mélodies remplace l’opacité, où les modes diatoniques ne poussent pas à des prises de risque déraisonnables, où ceux qui mettent en danger la dramaturgie des personnages sont sanctionnés »

Écrit par : f | mercredi, 24 septembre 2008 14:58

Oui f
Leonard Bernstein et Nicolas Sarkozy même combat !

Écrit par : Alix | mercredi, 24 septembre 2008 15:06

www.ecrans.fr/L-Europe-enterre-la-riposte,5224.html

Écrit par : f | mercredi, 24 septembre 2008 16:07

Merci f, j'allais poster le même lien !

Écrit par : adrien (de rien) | mercredi, 24 septembre 2008 16:35

J'ai fait péter le champomy

hip hip hourra

Écrit par : l'homme lisse | mercredi, 24 septembre 2008 17:10

Ce pauvre Michel Sardou pleure sur tous les plateaux la baisse des ventes, de ses cd et de ses places de spectacle ... Et vous écrivez un article sur les "comédies chantantes", vous ne l'aimez pas ou bien ? un prochain billet-quête ? A vot' bon coeur ...

Écrit par : agathe | mercredi, 24 septembre 2008 17:26

Ecrit par : agathe | mercredi, 24 septembre 2008 17:26

C'est plutôt sur la différence entre chameau et dromadaire, ce billet, non ?
enfin, merci quand même de votre soutien, mam'zelle agathe...

Écrit par : michel pleurant | mercredi, 24 septembre 2008 17:45

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu