Avertir le modérateur

« 2 mauvaises fois pour le prix de 2 | Page d'accueil | Lettre de motivation »

06 mars 2009

Tu peux crever, cousine !

Dans le hall d'entrée du journal Libération, une femme est en train de mourir.

Elle fait une grève de la faim, depuis quatre semaines, à la suite d'un licenciement qu'elle estime injuste.

Elle s'appelle Florence Cousin, elle pourrait être notre cousine.

Dans la presse nationale, pas un mot ou presque...

Des infos, il y en a, quelques-unes, en cherchant bien, sur quelques sites. Chez Louis Skorecki , chez Sébastien Fontenelle, chez Michel Puech, chez Dominique Conil, et sans doute quelques autres. Il y a aussi une très courte vidéo, sur youtube, montrant l'attitude de Laurent Joffrin...

Nous n'allons pas juger les raisons, les torts, les pour et les contre qui font qu'elle en est arrivée là, nous n'en sommes pas capables. Une situation absurde, des comportements étranges...

Par contre, le silence, le black-out médiatique, le noir, l'ignorance, ça nous pouvons essayer de le remuer. Vous avez les infos, vous en tirerez les conclusions que vous voudrez...

Si elle crève, comme ça, demain, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas.

 

 

Telefon Tel Aviv
Immolate Yourself (2009)

 

 

immolate-yourself.jpg

Il n'y aura plus d'albums de Telefon Tel Aviv,
la moitié du duo de Chicago étant morte en janvier,
deux jours après la sortie de leur dernier disque.
Il nous reste ce clip terrifiant
et leurs trois albums.

 

HADOPI - Le Net en France : black-out

14:25 Publié dans La nausée | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : telefon tel aviv, florence cousin, libération, musique, video |

Commentaires

C'est long, quatre semaines sans un mot des médias sur la situation de Florence Cousin.

C'est long, 20 jours avant de réagir à la grève générale en Guadeloupe.

C'est long, et c'est triste, l'enterrement d'un syndicaliste assassiné, sans la présence du moindre représentant de l'Etat, et tandis que le président de la République assiste aux funérailles d'une adolescente tuée lors d'un attentat.

C'est long, 115 jours de détention sans preuve pour Julien Coupat, tandis que Jean-Charles Marchiani, gracié par le Président, peut festoyer avec ses amis.

C'est long, les week-ends "détente" de quatre jours à New-York, au Brésil, à Megève, au Mexique...

"Nicolas et Carla Sarkozy ont quitté la France jeudi soir alors que la visite officielle à Mexico est prévue lundi."
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20090306.OBS7573/le_couple_sarkozy_sest_deja_envole_pour_le_mexique.html

Écrit par : Lord Nithorynque | vendredi, 06 mars 2009 15:30

J'ai un peu suivi cette histoire. Premièrement, si cela faisait vraiment quatre semaines qu'elle ne mangeait pas, elle serait morte. Deuxièmement, je connais du monde chez Libé qui m'ont dit que son licenciement était plus que justifié, que cela faisait des années qu'elle plombait le fonctionnement d'un journal qu'on ne peut pas soupçonner de libéralisme extrême. Si il suffisait de dire qu'on arrête de manger pour créer un scandale national, alors là ce serait très dangereux pour le pays...

Écrit par : Pablo | vendredi, 06 mars 2009 15:34

Donc il faut connaître des gens chez Libé pour savoir que son licenciement était justifié. Vous pouvez alors nous éclairer... nous vous écoutons:

Écrit par : Merci | vendredi, 06 mars 2009 15:49

Il y a des lois qui protègent un salarié contre les éventuels abus d'un patron ,Le recours a la grève de la faim est un peu particulier ?????

Écrit par : antimythe | vendredi, 06 mars 2009 16:01

"cela faisait des années qu'elle plombait le fonctionnement d'un journal..."

Ahhhhhhhhh ! Enfin on comprend pourquoi Libé va mal depuis des années ! Pourquoi il a renié son ancienne ligne éditoriale, pourquoi il a changé de formule, pourquoi les bons journalistes ont été virés, etc. Tout ça, c'était à cause de Florence Cousin ! Comment voulez-vous qu'un journal fonctionne avec des Florence Cousin qui traînent dans le couloir ?

Je parie qu'il y a une Florence Cousin à l'Elysée depuis deux ans, ça expliquerait bien des choses.

Écrit par : Lord Nithorynque | vendredi, 06 mars 2009 16:05

Je ne suis pas sûr qu'il soit bon pour qui que ce soit (et surtout pas pour elle) que j'énumère ici ce que les (!) personnes de Libération m'ont raconté sur son comportement aux multiples postes qu'elle a occupé au journal. Peut-être les médias ne parlent-ils pas de cette affaire car en parler serait la desservir et desservir toutes les personnes licenciées abusivement.

Écrit par : Pablo | vendredi, 06 mars 2009 16:10

Ecrit par : Pablo | vendredi, 06 mars 2009 16:10

Notre propos n'est pas de savoir qui a raison et qui a tort.

Simplement l'étonnement de ne pas voir cette information figurer dans les médias d'actualité, qui sont donc sensés informer.

Ce n'est pas chose courante de voir quelqu'un faire une grève de la faim depuis 25 jours (oui, c'est la 4ème semain, si tu sais compter, et non, on ne meurt pas si vite : celle de Jean Lassalle a duré 39 jours, et Libé en a parlé plus d'une fois).

Extrait de wikipédia : "Herbert M. Shelton a supervisé durant une période de plus de 50 ans des patients jeûnant à l’eau uniquement jusqu’à 90 jours ; selon lui, après une période approximative de trois jours de jeûne, la sensation de faim devient habituellement très peu fréquente ou disparaît complètement. Shelton déclara la faim ressentie durant les trois premiers jours de jeûne est due à une « irritation gastrique » et n'est pas une « véritable faim ». Une deuxième faim apparaît une fois que le corps a brûlé toutes ses ressources (en général au bout de 3 semaines), c’est à ce moment que le jeûne doit être stoppé, pour éviter tout dégât irréversible et permanent à l’organisme."

Quant à tes amis de Libé, ils ont le droit de penser ce qu'ils veulent (ou ce que la direction veut leur faire croire). Les adresses que tu peux cliquer dans notre billet te renverront à d'autres points de vue, d'autres personnes ayant bossé dans le même journal.

Parallèlement, libétoulouse.fr ne s'est pas gêné pour faire quelques articles sur la grève du froid pratiquée par un des dirigeants du Modem toulousains devant l'usine Molex. Parce que "si tu n'as pas fait la grève du froid devant Molex avant 50 ans, tu as râté ta vie" ?

Écrit par : adrien (de rien) | vendredi, 06 mars 2009 16:25

@ Lord Nithorynque. Cette histoire est effectivement triste, et je peux vous assurer que beaucoup de gens à Libération sont malheureux de voir cette dame dans une telle situation. Mais les journaux, de droite comme de gauche, sont simplement touchés par la même crise qui met dehors bien des gens du secteur automobile par exemple. Tout simplement. Mais eux ne se mettent pas en grève de la faim. Ont-ils raison, je ne sais. Que dire aussi des jeunes journalistes sans emploi qui attendent leur tour desespérement. L'injustice est partout aujourd'hui. Ce n'est pas en tapant sur les autres qu'on la fera disparaître.

Écrit par : Serguei | vendredi, 06 mars 2009 16:26

... sauf si on tape sur ceux qui participent à créer cette injustice

Écrit par : Lord Nithorynque | vendredi, 06 mars 2009 16:41

C'est malheureux en ce 20ème - 21ème siècle, mais on a tous perdu un jour ou l'autre nos emplois (pour une soi disant incompétence !!!!!!, mais surtout à cause des profits), pour autant nous ne sommes pas passé sur la presse. On est tous en train de crever et ça ferait donc de très nombreux articles, et petit d'homme part en long W.E. avant de voyager et de revenir..... pour pouvoir repartir..... en long W.E. Quelqu'un sait s'il est parti en W.E. en Guadeloupe, en Martinique ou à la Réunion ?

Écrit par : moa | dimanche, 08 mars 2009 01:04

Personne ne s'est ému ici du triste sort de Jean-Marie Messier alors qu'il le crie lui-même, il était visionnaire mais c'était trop tôt (heureusement, il a été quasi blanchi par la justice). Vous êtes passé à côté de cette injustice ! C'est dingue le parti pris des ultras gauchistes.

Écrit par : Jof | dimanche, 08 mars 2009 13:12

passés oups (mince je fais ma Florence Cousin, je commets une faute d'orthographe lourde)

Écrit par : Jof | dimanche, 08 mars 2009 13:43

Il est rare de porter une telle responsabilité dans sa propre mort.
Prétendre lutter contre le régime en s'abstenant de manger, c'est un curieux paradoxe alimentaire.

Écrit par : quintescent | dimanche, 08 mars 2009 14:24

Malheureusement, LIBE est intouchable. Figure historique de la presse contestataire, le critiquer comme un vulgaire Arcélor-Mittal revient à déclencher une guerre dans ce microcosme parisien...Donc tout le monde ferme sa gueule. Ce toute manière, ce journal ne fait que du vomi d'information...

Écrit par : ungars | lundi, 09 mars 2009 07:10

Mon mari a "fichu le camp du jour au lendemain avec une vieille dame polonaise".
(c'est vrai ) Si je faisais la grève de la faim vous croyez qu'il reviendrait ou que l'on diminuerait ma pension alimentaire puisqu'elle ne servirait plus à rien !

Écrit par : hautecoeur | lundi, 09 mars 2009 07:44

Ah ! Mais elle a le droit ! J'oubliais!
En France la réglementation nationale et jurisprudence n'interdisent pas le suicide
comme en Allemagne ! On ne peut obliger à vivre par la force et à peine par la persuasion (essayez !)
Par contre l'assistance à personne... ...est un devoir! Se protéger, protéger, alerter, secourir
...C'est fait! vOus êtes alertés!
Libé n'a pas interdit que vous alliez lui donner à manger!
La publication nationale tous media, ouf la presse est là! montre que l'alerte Orsec-media a été donnée!
Vous n'avez aucun pouvoir pour obliger quelqu'un à vivre s'il estime, lui qu'il ne veut plus le faire!
Le comité d'ethique national est un organe consultatif. Si elle ne veut pas consulter, elle ne consulte pas! Voilà!
En ce qui concerne mon ethique je suis plus touchée par ceux qui n'ont jamais eu un travail ou ceux qui sont interdits de travail parce que "classés"âgés ou infirmes.
trop faibles pour se défendre seuls, trop isolés pour être médiatisés..eh voui!
Je respecte cependant vos idées par principe!

Écrit par : hautecoeur | lundi, 09 mars 2009 08:01

L'indignation sélective de "hautecoeur" me donne des hauts-le-coeur...
Vomitif au possible: t'as pas les "bons" critères pour faire éclore l'indignation, tu peux crever...
Voilà une philosophie de vie très moderne.

Écrit par : ungars | lundi, 09 mars 2009 19:55

Ecrit par : ungars | lundi, 09 mars 2009 19:55

bravo !

Écrit par : adrien (de rien) | lundi, 09 mars 2009 20:52

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu