Avertir le modérateur

« Chaises musicales | Page d'accueil | Vamos a la playa »

24 mars 2010

Toulouse peut aussi s'écrire M.E.R.D.E

Que le l'on soit punk, médecin, guitariste, à la rue, instit', skin, bobo, pute ou gigolo... à Toulouse, on sait très bien depuis 23 ans où trouver de quoi se nourrir, s'abreuver, papoter, trouver une kro ou un pack, quatre saucisses de Strasbourg, un sachet de gruyère, du pain ou une excellente bouteille de vin ( et quand j'écris excellente, c'est excellente), c'est tout jaune et c'est tout simple à retenir : "L'épicerie de nuit".
Il y en a quatre à Toulouse mais seulement deux sont ouvertes depuis 10 jours, car un arrêté municipal interdit la vente d'alcool à partir de 22h. Les deux autres, vous l'avez compris, ont été fermées administrativement.

Normal on vit dans une ville pour vieux. Mais de vieux en rose, c'est plus fun.

C'est dans cette ville d'étudiants pour vieux en rose que j'ai croisé Jacques Gony, seul, vers 22h assis attablé devant le rideau gris en tôle ondulée de "L'épicerie de nuit" de l'avenue Honoré Serres. Jacques est le gérant et créateur des épiceries. Jacques aime les gens et le bon vin (d'où mon "excellente bouteille" d'il y a quelques lignes), mais Jacques est écœuré, "les épiceries de nuit sont autorisées partout en France, mais les maires peuvent prendre des mesures restrictives lorsque cela s'impose et Toulouse est la seule grande ville qui soit si restrictive » (notons que les épiceries de nuit ouvrent la nuit, vers 20h). Il est habitué aussi, Jacques, "ça fait 18 ans qu'on nous emmerde" alors que l'Épicerie de nuit ne sert ni soûlards ni mineurs et qu'elle a toujours lutté contre le bruit (ce qui doit faire plaisir au "3101")

A Toulouse, plus d'alcool après 22h...

Normal finalement, les étudiants doivent étudier et les vieux doivent dormir !

Comme Jacques, je suis écœuré et j'ai signé la pétition devant lui... puis j'ai fumé une clope en papotant...

Mais chut ! (la peur du 3101)

Bois de l'eau et vas te coucher, il est déjà tard !

 

L'épicerie de nuit c'est ici.

Et la pétition c'est ici.

 

Allez, Basta !

Mais n'oublions pas, une ville c'est:


Daniel Darc
La ville (1989)

 

7_ville_a.jpg

Certainement, pour moi, son plus beau morceau... enregistré 2 ans après l'album Sous influence divine.
La ville est produit par Daho.

Juste un 45 trs.

 

Commentaires

Je ne laisserai pas mourir les Épiceries de Nuit !

Écrit par : Nicolas S. | mercredi, 24 mars 2010 13:24

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu