Avertir le modérateur

04 avril 2008

Elvis de forme

Nous nous doutions que George Bush n'était pas une lumière, mais là, vraiment, il fait très fort.

Pour lui, rencontrer Notre Grand et Vénéré Leader en novembre, c'était "comme la dernière incarnation d'Elvis"...

Euh...

Euh...

Euh... 

Qu'est-ce que Sarkozy a bien pu lui chanter, pour le troubler à ce point ? "Love Me Tender", "Don't Be Cruel", ou "(Let Me Be Your) Teddy Bear" ?

Et notre président, à qui va-t-il comparer George Bush maintenant ? À Claude François ? À Henri Salvador ? À Sacha Distel ? Pas à Joe Dassin quand même ?! À moins qu'il n'embauche George Bush en tant que patient zéro pour son plan anti-alzheimer ?!

Mystère et boule de (chewing) gomme...

Nous sommes bien obligés de reconnaître que les shows UMP d'avant l'élection présidentielle avaient un petit air de Elvis à Indianapolis, que le port de Ray-Ban peut abuser 15 secondes, mais quand même !

Pour oublier tout ça, on va se faire plaisir, avec Elvis, le vrai, avant qu'il ne ressemble à une publicité pour un médicament anti-cholestérol...

Un extrait d'une de ses apparitions au cinéma, pendant laquelle il interprète "Crawfish", une merveille de la Nouvelle-Orléans, un morceau qui sent la chaleur et la rue (et qui était le morceau préféré de Joe Strummer).

Le film s'appelle "King Creole", et a été réalisé par Michael Curtiz en 1958. Oui, oui, le Michael Curtiz de "Casablanca", de "Capitaine Blood" et des "Aventures de Robin des Bois", entre autres ! 

Et en bonus, le même morceau, cette fois par Johnny Thunders et Patti Palladin, extrait de leur album de reprises "Copy Cats". Un bijou (malgré la mauvaise qualité de la vidéo).

 

 

 

 
Elvis Presley
Crawfish (extrait de King Creole, réalisé par Michael Curtiz - 1958) 

 

 

 
Johnny Thunders & Patti Palladin
Crawfish (1988)

 

 

09b1f497c9bd166cb7ec79245a74c2f0.jpg
clic sur les chats copieurs 
 

 

03 avril 2008

Les deux font la paire

George Bush, président des Etats-Unis d'Amérique, va rencontrer Vladimir Poutine, président de la Fédération de Russie.

Alex Turner, chanteur des Arctic Monkeys, a rencontré Miles Kane, chanteurs des Rascals.

Les deux premiers vont se mettre d'accord (ou pas) pour permettre l'installation d'un radar hi-tech en République Tchèque et de dix lance-missiles en Pologne, tous made in USA. En tout cas ils vont passer du bon temps ensemble, en tant que pré-retraités.

Les seconds se sont mis d'accord pour former un groupe, dont vous allez sûrement trop entendre parler, qui à la 625.123.015ème rediffusion de leur premier single va commencer à vous gonfler grave. Le groupe s'appelle The Last Shadow Puppets.

Les deux premiers manipulent dans l'ombre, les deux seconds sont en pleine lumière.

Il n'y a pas à dire, le premier single des seconds est une tuerie, bien plus meurtrière que tous les missiles américains !

(désolé, je m'emporte, mais j'adore ce morceau, et j'ai peur de ne plus le supporter dans deux mois, alors j'en fais des caisses. Mon petit côté Sarah Bernhardt, la jambe de bois en moins !)

Et comme je suis un gentil garçon, je partage.

Le single sort le 14 avril, l'album le 21, le 28 vous en aurez assez. Profitez-en aujourd'hui !

D'autant plus que ce clip a été réalisé à Moscou, avec la participation de l'armée russe, pour en revenir à nos deux futurs ex-présidents... 

 

 

 
The Last Shadow Puppets
The Age of the Understatement (2008)
 
 
 
ede24404d2b4b470fed63e64e5e7237b.jpg
clic clic sur la pochette du single pour rendre visite aux deux gamins
 

 

01 avril 2008

Le clown muet

Au cirque. 

Sur la piste, deux clowns discutent. 

Ce sont nos deux amis, Auguste et Pedro Sarcossi, les rois des péteurs de zygomatiques du cirque Elyséo.

- Alors mon gentil Auguste, je vois que tu as retrouvé le sourire, ça fait plaisir, nom d'une poêle à frire

- ...

-  Mais qu'est-ce qui t'arrive ? Une extinction de voix, tu as trop crié en regardant notre ami le magicien couper son assistante en deux, poil aux oeufs

- ...

- Ohlalalalalalalalalalala !!! Mais réponds-moi, Auguste, je m'inquiète, nom d'une paupiette !!!

- ...

- Bon, tu ne veux plus parler, c'est ça ? Les enfants continuent à te faire des misères ? Ils ne rient toujours pas à tes numéros les plus rigolos, poil aux abdos ?

- ... 

- Bon, voilà ce qu'on va faire : je vais te donner une feuille et un stylo, et tu vas m'écrire ce qui ne va pas, nom d'une charrette à bras ! Tiens, voilà du boudin, du papier et un crayon !

Auguste reste silencieux, et écrit. Il tend la feuille à Pedro, qui lit :

- "Pedro mon amigo, tu avais raison, tu sais, quand tu m'avais rapporté que notre maître Achille Wigolo disait que les mimes sont meilleurs que les clowns bavards. J'ai appliqué sa recette, et ça marche ! Il y avait au moins trois pour cent d'enfants en plus qui rigolaient lors du dernier spectacle, nom d'un tabernacle !"

Pedro réfléchit...

- D'accord Auguste, mais tu sais, ça ne marche pas aussi simplement. Si tu te tais trop, les gens vont partir aussi ! Tu es clown, pas mime, le public veut t'entendre crier "Bonjour les petits zenfants !" quand tu entres sur la piste, mais il ne veut pas que tu en fasses trop, c'est tout, poil au tatou

- Raaaaaaaaaaah ! Là j'en ai marre Pedro ! Trop c'est trop, ou pas assez, je n'y comprends rien ! Cette fois c'est décidé, je change de métier, je me fais dresseur de fauves, nom d'une guimauve !!! 

Et il s'en va. 

 

 
Dave Davies (The Kinks)
Death Of A Clown (1967)
 
 
 
f3ee9c9a2cca02ea5e1875cd05228702.jpg
 
clic clic sur les beaux yeux tristes de Dave Davies 
 
 

08:00 Publié dans Agitation / Réaction, Zéro de conduite | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : sarkozy, sondages, clown, musique, video, the kinks |

28 mars 2008

Tout un fromage !

Le fromage coule, le fromage est fait...

Le nombre de variétés de fromages en France va en diminuant, à cause des fromages industriels qui prennent le dessus dans les rayons de supermarchés...

Bientôt plus de bleu de Termignon, de vacherin d'Abondance, de persillé de Tignes...

A la place de la vache qui rit, du camembert Président, des carrés frais Gervais

Mais demain, qu'y a-t-il demain ?

Il y a la 8ème Journée Nationale du Fromage

 

Pour aider les fromages à résister, écoutons le seul chanteur au nom de fromage (avec Jean-René Gorgonzola), l'homme qui a su transformer Madonna en bossa nova, Metallica en cha cha cha, les Beastie Boys en paso doble...

Ecoutons le grand Richard Cheese, "the hardest working Dick in show business", accompagné par son groupe, Lounge Against the Machine... Au piano Bobby Ricotta, à la contrebasse Chazz American, et à la batterie Frank Feta (Buddy Gouda et Gordon Brie ont quitté le groupe il y a déjà quelques temps) !

  

 

 
Richard Cheese & Lounge Against The Machine
Baby Got Back (Sir Mix-A-Lot cover) / My Own Personal Jesus (Depeche Mode cover)
 
 
 
 
9b6d95a0edc40437e514fa7e665b7222.jpg
 clic clic au lait cru ! 
 
 

16:00 Publié dans Agitation / Réaction | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : richard cheese, fromage, video, musique |

27 mars 2008

Au tableau !

Comment en arrive-t-on là ?

Comment, en cherchant des infos sur l'amour revenu au sein du Parti Socialiste, en vient-on à lire ce genre de billet-ci sur un forum qu'on ne relira jamais ?

Ben juste à cause de Bertrand Delanoë. 

Parce qu'au départ on lit cet article, sur le site de Libé...

Qu'on se dit que quelque chose cloche, dans le dernier chapitre, qui ne dit pas ce qu'il veut dire.

Alors on va chercher, on se promène, et on finit sur cet article là

La même chose, vue d'un autre endroit. Le dernier chapitre de Libé, uniquement, le reste n'existe plus.

Une autre dimension

Et soudain on se remémore ce dessin animé, un des tous premiers de Walt Disney, il ressurgit à cause de son titre : "Oh Teacher", avec Delanoë dans le rôle du prof, et puis parce que c'est un peu ça, aujourd'hui, le PS : des bestioles sympathiques qui passent leur temps à s'aimer et à s'entretuer. Et le vélib.

Et je préfère le dessin animé à la réalité, parfois.

Sales gosses ! 

 

 

 

 
Oswald the Lucky Rabbit : Oh Teacher
Walt Disney & Ub Iwerks (1927) 
 
 
 
 
ca966a08ab4d303ae6d8a6e0e6416f4b.jpg
Tu ne connais pas Oswald, mais tu connais Mickey ?
Va falloir arranger ça, en faisant clic clic sur ses dents de lapin carnivore ! 
Tu connais Walt Disney mais pas Ub Iwerks ?
Faut aussi arranger ça, en faisant un gros clic clic sur tralala !
 

 

26 mars 2008

Panic In The Streets

Pan ! Pan ! 

Et merde, Richard Widmark est mort.

 

 

 

The Smiths

Panic (1986) 

You are our friends

Enfin du spectacle...

Pas un mot depuis quelques jours. Une concentration extrême sur ce voyage britannique. 

Des images que le monde entier attend. Nous allons enfin nous délecter des petits mouvements de main par la vitre de l'Audi TT, euh du carrosse royal de la reine mère. Mais va-il l'embrasser ? Elisabeth n'en dormirait pas depuis 3 mois.   

D'après nos renseignements, lors d'un discours qui promet d'être renversant, notre président portera une fraise autour du cou, décorée de dentelle et échancrée.

Il pourra alors clamer les mains en l'air (dite posture De Gaulle) :

"You are our friend. All is assemble us is more important that all is separate us, and we'll never be alone" (sic).

 

 

 

 

Simian

Never Be Alone (2002)

 

 

12:00 Publié dans Agitation / Réaction | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : sarkozy, reine, elisabeth, carla bruni, Simian, musique, video |

25 mars 2008

Parlez-vous le français ?

Parlez-vous le français ? (France / USA - 2008) 

Réalisation : Jacques Demy.

Musique de Michel Legrand.

Interprètes :  Eddie Constantine (l'éditorialiste américain), Christian Clavier (le président), Carla Bruni (l'épouse du président).

 

Intérieur jour. Le bureau de l'éditorialiste américain, à New York. Il est en train de taper son article sur un ordinateur, en chantant.

L'éditorialiste américain (enjoué) :

- Et voilà, j'ai fini cet article et j'en suis très heureux, si heureux... Je vais juste le relire et le faire partir par email maintenant puisque j'en ai le temps... Voyons ça : « ... est de loin trop bouillonnant pour devenir un clone de ses pompeux et graves prédécesseurs mais lorsque la conduite d'un homme politique interfère avec sa mission, il est temps d'appliquer une dose de discipline. » C'est parfait, c'est parfait, appuyons ce bouton pour voir mes pensées aussitôt imprimées...

 

Le lendemain. Intérieur jour. Le bureau du président au palais de l'Elysée, Paris.

Le président (chantant, enchanté) : 

- Les choses s'arrangent il était temps, je suis aux anges, je suis content. Je n'ai baissé que d'un point dans les sondages, bientôt les français me rendront hommage... Voyons voir ce que mes conseillers dans la presse auront repéré ! 

Il feuillette les journaux en chantonnant : 

- Tralalali, tralalala... Carliti, Carlita... Un article ici, un article là... 

Son visage s'assombrit, le rythme ralentit :

- Mais que vois-je, que lis-je ? Tout allait pour le mieux mais il y a encore des envieux ? Mes anciens amis se retournent contre moi, tels Ravaillac tuant son roi ? Maintenant les ricains s'y mettent, écoutez ça : « ... a été puni pour toutes les bouffonneries médiatisées et peu présidentielles qui lui ont valu le sobriquet de "président Bling-Bling". » C'est assez, ça suffit !

L'épouse du président entre dans la pièce, et chante :

- Qu'y a-t-il mon chéri ? De la buanderie j'entendais tes cris !

Le président, haletant :

- Ma chérie c'est fini, on part en Italie, ta famille si gentille et mon ami Berlusconi nous aideront, le temps que je retrouve ma bonne humeur d'antan...

L'épouse du président, affolée :

- En Italie, mon chéri ? Tu n'y penses pas ? Tu sais bien que mon album va sortir d'ici quelques mois ? Non, c'est non, sinon je pars à Matignon !

Le président se recroqueville.

Générique de fin. 

 

 

 
Flight of the Conchord
Foux Da Fa Fa (2007)
 
 
 
 
 
714cc189b9158605e91f34dbba71d03e.jpg
 
clic clic sur les deux zigomars pour en savoir plus sur Flight of the Conchords
 
d'autres infos , et
 
nous vous avions déjà parlé d'eux il y a quelques mois, c'était ici !
 
 
 
PS : Ce billet est spécialement dédicacé aux zigotos d'Animaçao (clic clic sur Animaçao, si t'es cap !) 
 
 
 

 

21 mars 2008

Carla ne fait pas un 90 B

- Haut les mains ! 

- Hein ?

- J'ai dit haut les mains !

- Mais ça va pas. Qui êtes-vous d'abord ?

- Paulette Deric, agent travaillant pour la CVBR, la cellule de veille des bars et restaurants créée par Notre Président pour contrer toutes les fausses informations pouvant circuler à son sujet dans les bars et les restaurants.

- Eh eh ! Vous avez un problème, non ?

- Oui effectivement, "Carla fait bien un 90 B" est un gros problème !

- Vous délirez !?

- Cette fausse information n'est pas de vous ? Ne mentez pas, nous avons l'enregistrement audio et vidéo de la conversation que vous aviez avec **** et °°°°°° au café La Rotonde mardi matin à huit heures et où vous avez tenu ces propos : "Elle est taillée grave, elle fait bien un 90 B...". Alors on avoue ?!

- Oh oh, on se calme mademoiselle, j'ai quand même le droit de regarder les filles... Je suis un Girl Watcher.

- Oui, mais pas de dire des contre-vérités à propos de notre première dame, par conséquent vous devez présenter des excuses à notre couple présidentiel dans le microphone à bande que voici, ils sont très peinés par cette affaire.

- Pff ! Et si je n'obtempère pas ?

- Votre demande de crédit étudiant à la Beuneupe sera refusé, vous serez interdit de casino sur tout le territoire français, il en sera de même pour les sex-shops, les stations Total, les garages Feu Vert, les lieux familiaux comme Courte-Paille, Center Parc et Decathlon, et vous ne pourrez plus emprunter de VélÔtoulouse.

- Oh non pas les VélÔtoulouse !

- Et oui jeune homme, les VélÔtoulouse aussi.

- Alors okay j'avoue !

- C'est mieux pour vous...

 

CLAC

(clac étant le bruit insoutenable que l'on entend à la pression de Rec et Play sur les microphones à bande de ce type)

 

 

 

 

 
The O'Kaysions
I'm A Girl Watcher (1968) 
 
 
 
 

20 mars 2008

Satan bouche un coin !

C'est une révélation.

Soudain, nous avons le coeur plus léger, l'angoisse qui plombait nos journées se dissipe, le soleil revient, les anges chantent à nos oreilles...

Non !

Pas les anges !

Pas ça !

Satan reviens, Satan reviens, Satan reviens parmi les tiens !!!

 

Et oui, quatre chercheurs se sont penchés sur les amateurs de Death Metal, de Voodoo Punk, de Devil Disco, de tous les styles et les genres musicaux à la gloire de Lucifer ou autres incantations à la gloire de Belzébuth...

Et le résultat, c'est ça :"Le satanisme ne présente aucun danger pour la société".

Nom de Dieu !

Oups, pardon, je recommence : Nom de Diable !

C'est vrai qu'on était inquiets de voir tous ces jeunes habillés en noir, avec leurs grosses pompes à bout ferrés et leurs ceintures à clous !

On était inquiets de les voir jouer la nuit dans les cimetières, de les voir s'amuser à tracer des pentagrammes dans les cours d'écoles, et puis ras-le-bol de leurs vieux bouquins poussiéreux et de leurs guéridons !!!

Pendant ce temps, l'Église de Scientologie se porte très bien, merci. 

Présente-t-elle un danger pour la société ? 

Ben ça, on sait pas, hein ? 

 

 

Comme disait notre aïeule, Marie-Madeleine Playlist, alors qu'elle préparait sa délicieuse salade de poulpe aux haricots verts

"Quand Satan t'accule, Satan t'habite". 

 

 

 

 

 
The Rolling Stones
Sympathy For The Devil (The Neptunes Remix) (2003)
 
 
 
PS honteux : oui, je l'avoue, le titre de ce billet a été volé à l'équipe de Extrême Cinéma, qui, je l'espère, va me pardonner... Par pitié, pas de ces sataniques gremlins chez moi !!!

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu