Avertir le modérateur

15 juin 2008

Jour de seigneur #24

473603287.jpg

 

Aujourd'hui, 

un seigneur de l'humour macabre,

le roi du voodoo'n'blues,

l'empereur du gore'n'roll,

le prince des zombies soul,

nous avons nommé :

 

Screamin' Jay Hawkins !

 

Bien sûr, tout le monde connaît désormais "I Put A Spell On You", sans doute un des morceaux les plus repris depuis qu'il l'a créé en 1956. Mais le bonhomme en a écrit bien d'autres, plus ou moins réussis...  Toujours avec cet humour, cette voix, cette démesure... L'homme qui arrivait sur scène dans un cercueil (ce qui provoqua l'anecdote relatée ici) en compagnie de son crâne nommé Henry est mort en 2000, en banlieue parisienne. Il laisse derrière lui entre 57 et 75 enfants selon les sources... Peut-être vous ???

Muhahahahahahaha !!!

Bon dimanche !!! 

 

 


 

Pour commencer, deux versions de "I put A Spell On You". L'une en studio, l'autre live. Ensuite vous aurez droit à un enregistrement en concert de "Bite It"...

 

 

 
Screamin' Jay Hawkins
I Put A Spell On You (1956)

 

 

 
Screamin' Jay Hawkins
I put A Spell On You (Live - 19??)

 

 

 
Screamin' Jay Hawkins + Juke
Bite It (Live - 1994)

 


Nous ne pouvions pas finir ce survol sans vous offrir la vidéo du duo Screamin' Jay Hawkins / Serge Gainsbourg. Souvenirs d'ado, de rigolade, et nostalgie de l'époque ou il y avait encore de la musique à la télévision... 

 

 
Screamin' Jay Hawkins & Serge Gainsbourg
Constipation Blues (Les Enfants du Rock - 1983)
 
 

 

10:00 Publié dans Jour de seigneur | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : screamin' jay hawkins, gainsbourg, video, musique |

08 juin 2008

Jour de seigneur #23

1167765705.jpg

 

L'heure est venue pour notre hommage au seigneur Bo Diddley.

Plutôt que vous asséner 4 ou 5 vidéos du maître, vidéos que vous pouvez voir sur une flopée d'autres blogs, nous avons choisi de vous faire partager quelques reprises de morceaux par d'autres artistes...

Nous aurions aimé ajouter The Jesus And Mary Chain, Maureen Tucker, The Who, The Yardbirds, etc. Mais les vidéos, si elles existent, ont l'air d'être rares ! Nous aurions pu aussi vous mettre des morceaux basés sur le "Bo Diddley Beat" ou "Jungle Beat" : "Moving  On Up" de Primal Scream, "Magic Bus" des Who, "How Soon Is Now ?" des Smiths...

Des centaines de morceaux qui n'auraient jamais vu l'ombre du vinyl sans Mister Bo Diddley...

Stop, on se tait, on écoute et on regarde...

 

Pour commencer, on ne pouvait quand même pas ne pas vous mettre une prestation du génial guitariste. Surtout quand il est accompagné par UNE guitariste, chose plutôt rarissime à l'époque (et encore, The Duchess, la guitariste en question, était la seconde à jouer avec Bo, la première, Lady Bo, étant partie pour fonder son propre groupe) !

 

 

 
Bo Diddley
Hey Bo Diddley / Bo Diddley (1966) 

 

Et maintenant, place aux reprises, à rebrousse-temps

 

 

 
Black Strobe
I'm A Man (2007)
 
 

 

 
Chris Isaak
Diddley Daddy (1993)

 

 

 
The Animals
Road Runner (1967)
 
 

 

 
Buddy Holly
Bo Diddley (1963) 

 

 

10:00 Publié dans Jour de seigneur | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : musique, video, bo diddley, black strobe, chris isaak, animals, buddy holly |

18 mai 2008

Jour de seigneur #22

Debout !

C'est l'heure !

Hein ?

L'heure de quoi ?

L'heure du seigneur ! 

Pfff... Me suis couché trop tard, la flemme !

Tu pourrais pas m'apporter des croissants au lieu de vouloir me faire bosser ? 

Bon, d'accord, aujourd'hui tu nous fais un seigneur tranquille, un clip et tu repars te coucher, d'accord ?

D'accord...

Bon...

Syd Barrett, ça te va ?

Super, allez, balance le clip, et zou ! Au pieu les p'tits vieux !

Rrrrrrrrrrrrrr...

Zzzzzzzzzzzz...

 

 

 
Pink Floyd (feat. Syd Barret)
See Emily Play (1967)
 
 
 

 Rrrrrrr...

Zzzzzzz....

Ah ! Heu ! Hein ? Ho !

J'en mets un autre, et je retourne au lit !

Bon dimanche !

 

 
Pink Floyd (feat. Syd Barrett)
Arnold Layne (1967) 

 

 

10:00 Publié dans Jour de seigneur | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : syd barrett, video, musique, pink floyd |

11 mai 2008

Jour de seigneur #21

Bon, l'article sur le seigneur du jour n'a pas été sauvegardé et donc pas édité... Sniff !

N'ayant pas le temps ni vraiment l'envie de tout me retaper sur le clavier, voici les vidéos du bonhomme à la la voix d'ange.

Bon dimanche sous le soleil.

 

 

 

 

 


 


 

C'était donc Terry Hall avec par ordre d'apparition:

 

The Specials: Too Much Too Young (1980)

Fun Boy Three: The Lunatics (have taken over the Asylum)  (1981)

The Colourfield: Thinking of you (1984)

The Specials: Enjoy Yourself ( 1980) Live au Japon.

 

Sa carrière solo débutera en 94. La voix sera toujours là mais la production musicale un peu trop pop rose sucrée fera que nous sauterons cette décennie.

A noter aussi l'invitation de Terry sur le morceau 911 des Gorillaz.

 

Voili, voilou...

 

09:41 Publié dans Jour de seigneur | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : musique, video, terry hall, the specials, the colourfield, fun boy three |

04 mai 2008

Jour de seigneur #20

Un grand seigneur ce dimanche (pas loin d'1m90)...

Grand et maigre, un truc de cendrillon : le gars plutôt pas génial au départ, que la musique transforme, et qui devient beau et charismatique.

Mais non, pas Christophe Willem ! On vous parle de Jarvis Cocker !!!

Le petit (?) gars de Sheffield, devenu chanteur de Pulp, et de multiples projets menés de front. Une bonne compilation thématique sans un morceau de Jarvis Cocker n'est pas une bonne compilation thématique, sachez-le ! 

Pulp, donc. Le groupe aux 7 albums en 24 ans d'existence. Le chant et les textes de Jarvis, de véritables petites nouvelles, des histoires, de l'humour (anglais), du social, de l'intelligence.

Parce que non content de savoir chanter, le bonhomme sait écrire, et conter... En témoigne son Jarvcast, podcast épisodique sur lequel il se régale à lire des contes pour notre plus grand bonheur (pour écouter, allez voir , c'est gratuit... On pouvait aussi pendant un moment l'écouter sur son Jarvspace...).

Assez parlé, place au seigneur de ce dimanche... 

2 clips de Pulp pour commencer :


 
Pulp
Babies (1992) 

 

 
Pulp
Common People (1995) 

 

La fatigue aidant, Pulp s'arrête, se met en stand-by.

Une pause.

Qui dure depuis 2002.

Jarvis réapparait  sous le pseudonyme de Darren Spooner, méconnaissable dans son costume de squelette, incarnant un chanteur alcoolique qui bat sa femme, le temps d'un album en duo sous le nom de Relaxed Muscle :

 

 
Relaxed Muscle
Billy Jack (2003)
 

 

Enfin, après de multiples collaborations, un vrai-faux super-groupe le temps d'un Harry Potter, et des apparitions sur des compilations-hommages (à Lee Hazlewood, à Gainsbourg, aux chansons pour enfants, etc.), Jarvis se lance dans une carrière solo en 2006.

Avec toujours autant d'humour : son premier single, disponible uniquement en téléchargement, avait pour titre "Cunts Are Still Running The World". Vous pouvez voir le clip et chanter en karaoké en cliquant sur clic. Ne pas rater le tout début de la vidéo, quand le lutin géant sort de sa cabane !

Et si vous restez là, c'est un autre morceau extrait de son album solo que nous vous offrons : 

 

 
Jarvis Cocker
Don't Let Him Waste Your Time (2007) 
 
 
 
 
Bon dimanche !!!!! 

 

 

09:12 Publié dans Jour de seigneur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jarvis cocker, pulp, relaxed muscles, weird sisters, musique, video |

27 avril 2008

Jour sans seigneur

Un dimanche sans seigneur ? 

Ben vi, ça peut arriver...

L'endroit où je me trouvais d'hier à ce matin n'avait plus de connexion au World Wide Web.

Un monde perdu ?

Non non !

Il y avait ma fille, l'océan et le rocher de la vierge.

 

Et de retour à Toulouse vers midi, le canapé et 6 bras auront raison de moi...

 

Bon dimanche. 

 

 

 
The Ting Tings

That's Not My Name (2008)

15:10 Publié dans Jour de seigneur, Oh mon beau miroir | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, video, ting tings |

20 avril 2008

Jour de seigneur #19

Un jour de seigneur un peu triste aujourd'hui...

J'ai appris la semaine dernière que Mikey Dread était mort il y a un mois.

Qui était Mikey Dread ?

Un producteur, un chanteur, un homme de radio, le fondateur du label "Dread At The Controls" (qui était aussi le nom de son émission de radio sur JBC, une chaîne jamaïquaine).

The jumping master. 

Un partageur, ouvert à toutes les expériences musicales, ce qui n'est pas si courant dans le monde du reggae.

Le producteur des meilleurs morceaux de reggae de The Clash (en particulier "Bankrobber"), et bien sûr de leurs versions dub. 

Quelqu'un d'aimable, et que j'aimais, donc un petit hommage en passant...

 

D'abord, en tant que producteur, avec The Clash : 

 

 
The Clash
Bankrobber (1980) 

 

 

L e même morceau, mais en temps que chanteur, lors de l'hommage rendu à Joe Strummer au festival de Glastonbury en 2004 :

 

 
Mikey Dread
Bankrobber (live) (2004) 

 

Pour finir, le producteur-chanteur, avec un extrait de son album chef-d'oeuvre "World War III" :

 

 
Mikey Dread
Break down The Walls (1980) 

 

 

 

ece4d1fc9d97ab806c0a62fb68781f61.jpg

Et un dernier cadeau, 4 shows radio à télécharger, à écouter, en faisant clic clic sur son doigt, et en entrant en communion avec Jah Rastafari

 

 

08:00 Publié dans Jour de seigneur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mikey dread, the clash, musique, vidéo |

13 avril 2008

Jour de seigneur #18

Et hop !

C'est de nouveau dimanche, et comme chaque dimanche, les deux play-listers ont le plaisir d'offrir des sons extraordinaires à vos oreilles fatiguées par (biffer les mentions inutiles) :

- une semaine d'engueulades entre collègues

- les appels téléphoniques incessants de membres de votre famille bien intentionnés

- l'écoute régulière de RTL2, Le Mouv', NRJ ou Chérie FM

- Les cris ininterrompus de vos voisins en crise conjugale

- autre (préciser) : ........................................................................................

 

Et ce dimanche, c'est le tour de la bande à Rolo. Oui, Rolo, pas Bono. Ne mélangeons pas les torchons poètes avec les serviettes aux gros sabots !

La bande à Rolo McGinty, donc, plus exactement The Woodentops.

Encore un groupe injustement sous-estimé, voire oublié.

Menée par Rolo, chanteur génial, une bande d'énergumènes n'hésitant pas à marier rockabilly et accordéon, funk moite et violons hargneux, dub et électro-rock... Le tout entraîné par un Casiotone 101 dont jouait la future écrivain Alice Thompson... 

Des collaborations avec Adrian Sherwood, Lee "Scratch" Perry...

3 albums en studio, 1 live, 2 poignées de singles et puis s'en vont...

S'en vont ?

Pas tout à fait, il semblerait que le groupe se reforme pour des concerts fiévreux, comme celui auquel nous avons eu le bonheur d'assister, il y a trop longtemps, au Bikini... 

Si par chance ils passent vers chez vous, n'hésitez pas une seconde !!! 

Et maintenant, musique !!!

 

 

 
The Woodentops
It Will Come (1985)
 

 

 
The Woodentops
(Love Affair With) Everyday Living (1986)

 

 

 
The Woodentops
Wheels Turning (1988) 
 
AJOUT : Cette vidéo a été désactivée au bout de 6 heures par les flics de Sony/BMG, plus rapides que l'éclair... 
Vous pouvez quand même la voir là... clic

 

 

 
The Woodentops
Love Train (live 1987)
 
 
 
2f9cf580e6266580530a4805d57f1c77.jpg
 
clic clic pour aller explorer leur site, télécharger leurs morceaux inédits, en savoir plus sur le Casiotone 101, et voir leur frimousses en photo... 
 

 

 

08:30 Publié dans Jour de seigneur | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : woodentops, musique, video |

06 avril 2008

Jour de seigneur #17

La semaine dernière c'était funky à souhait.

Aujourd'hui ce sera chépaquoi à se moucher.

Et j'irai me coucher... 

 

**** 

 

Mes oreilles n'auront gouté qu'à un seul beignet pendant le voyage :

It's Immaterial

Le retour de Paris en IDTGV n'a duré qu'un seul album, leur premier et avant dernier "Life Is Hard And Then You Die". Dix morceaux, dix parfaites réussites d'un fourre-tout électro, blues, folk, new-wave, banjo, flamenco, récitatif.

Et aux refrains assassins de mélancolie.

C'était en 1986. 

Puis j'ai dormi. 

J'aurai même pas vu Poitiers. 

Allelujah ! 

 

****

 

Pour finir une information importante 

It's Immaterial est un duo

John Campbell and Jarvis Whitehead

mais ne le notez pas ça ne vous servira à rien.

 

 

 

 

   

It's Immaterial

Driving Away From Home (1986)

 

 

Et pour finir un plan fixe de quatre jeunes dos adolescents :

 

 

 


It's Immaterial

Space (1986)

 

 

Bon dimanche petit seigneur d'un jour.

 

 

f76a415554b8dd3f5788558063e61881.jpg
clic sur le menton
et ...

 

09:10 Publié dans Jour de seigneur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : it's immaterial, musique, video |

30 mars 2008

Jour de seigneur #16

Un jour de seigneur funky aujourd'hui !

Vous avez perdu une heure cette nuit, vous êtes tout décalés. Mais play-list est là pour vous aider à remettre vos horloges biologiques à l'heure, grâce à quelques petits pas de danse effectués en notre compagnie.

Aujourd'hui un bassiste, un des plus grands, un seigneur quoi...

Quelqu'un qui après quelques années à jouer avec de petits groupes soul de Cincinatti, se retrouve embauché par le Godfather of Soul, James Brown en personne. Quelqu'un qui joue sur le standard des standards du funk, "Get Up (Sex Machine)".

Qui ensuite rejoint l'équipe funkotronique du Sir D'Void of Funk, monsieur George Clinton, dans toutes ses différentes épopées (Funkadelic, Parliament, etc.).

Qui après se lance avec son groupe, Bootsy's Rubber Band, pour nous asséner des cartoons musicaux qui rendent les pieds légers.

Qui n'hésite pas à participer à des aventures plus expérimentales en compagnie d'un autre bassiste-producteur, Bill Laswell...

 

En bref, aujourd'hui, le seigneur, c'est Bootsy Collins !

 

Toutes ses aventures successives sont illustrées ci-dessous, faites votre choix, n'en faites pas, tout est bon, tout est parfait ! 

 

Pour commencer, une leçon de basse funk, en moins de 30 secondes :

 
Bootsy Collins

 

 

Continuons avec le parrain, James Brown. Regardez bien, derrière lui, sur la droite, cette grande gigue qui joue de la basse, c'est lui, c'est Bootsy

 

 
James Brown
Get Up (I Feel Like Being A) Sex Machine (1970)

 

 

Passons directement à la période solo, avec son groupe de mégastars P-Funk rencontrées lors de ses enregistrements aux côtés de George Clinton, le Bootsy's Rubber Band :

 

 
Bootsy's Rubber Band
Psychoticbumpschool (1976) 

 

 

Et hop, on arrive à la phase plus expérimentale avec Praxis, en compagnie d'une autre troupe d'allumés : Buckethead, Bernie Worrell, Afrika Baby Bambataa, Brain, Bill Laswell, etc. :

 

 
Praxis
Animal Behavior (1992) 

 

 

Et pour les enfants, s'il en reste qui ont résisté aux attaques de Space Bass de Bootzilla, voici un petit dessin animé avec Bootsy pour héros. Il s'agit a priori d'un épisode pilote pour une série qui ne verra finalement jamais le jour... Il semblerait que Mike Judge (celui de Beavis et Butthead) en soit le maître d'oeuvre, à la demande de Bootsy Collins... Si vous avez plus d'infos, merci de les partager !!!

 

 

 
 
Bon dimanche funky avec Bootsy

 

 

08:00 Publié dans Jour de seigneur | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : bootsy collins, james brown, praxis, musique, video, cinéma |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu