Avertir le modérateur

10 septembre 2010

Éric Woerth dans La Pléiade

Finalement le choix n'aura pas été difficile. Ce sont les Editions Gallimard qui vont éditer la correspondance complète d'Éric Woerth et directement dans la collection La Pléiade. Unique. Mais vu l'engouement des critiques de l'ensemble du milieu littéraire et de l'au-delà pour la totalité de l'œuvre du ministre, le choix de La Pléiade était une évidence. "Un style hors-norme" pour Philippe Sollers, "La correspondance de Flaubert est du pipi de chat à coté de celle d'Éric" pour Mimie Mathy, "Je travaille actuellement sur une adaptation au cinéma" nous annonce Christian Clavier...

Initialement prévu en 1 volume, depuis ce matin il a été décidé que l'ensemble des lettres d'Éric Woerth seront finalement regroupé en 2 volumes. "Nous préférons 2 volumes légers et facilement transportables, qu'un seul volume, beaucoup trop lourd pour les voyages" s'est exprimé Antoine Gallimard. L'éditeur sait très bien, mais sans l'avouer, qu'un troisième tome pourrait rapidement sortir. "Le début du vingtième a eu À la recherche du temps perdu, le début du vingt-et-unième aura La correspondance de Woerth" conclura Antoine Gallimard les  larmes aux yeux.

 

Elvis Costello & the Attractions
Everyday I Write The Book (1983)

 

e9391.jpg
Elvis Costello compare son morceau à "une mauvaise chanson de Smokey Robinson".
Et alors ?
Et alors, nous ne sommes pas d'accord.
Et nous n'avons jamais menti.

12:03 Publié dans Agitation / Réaction, Zéro de conduite | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : eric woerth, elvis costello |

26 mars 2010

À toute blinde !

Il vivait à cent à l'heure

Roulez petits bolides

Il avait fière allure

En quatrième vitesse

Pas de pot

À plein régime

Il s'est enfin rangé des voitures

Dans un mur

 

Elvis Costello & The Attractions
Accidents Will Happen (1979)

 

elvis costello.jpg

12ème single d'Elvis, extrait du magique 3ème album Armed Forces
(pochette dépliable de Bazooka + cartes postales, très bel objet),
un clip réalisé par Annabel Jankel et Rocky Morton
(qui créeront plus tard Max Headroom)...

 

10:05 Publié dans Musique, maestro ! | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : elvis costello, vitesse |

04 mars 2009

Colis piégés

Chez les enquêteurs chargés de trouver l'envoyeur de balles.

- Patron, y en a encore un, je l'ai au bout du fil !

- Encore un ? C'est pas possible !

- Si patron, David Douillet... Il aurait reçu un colis rempli de pièces jaunes, avec une lettre anonyme.

- Mmmmmh... Qu'est-ce qu'elle dit la lettre ?

- Attendez, je lui demande... Allô ? vous pouvez me lire la lettre ? OK, je note...

- Alors ?

- Voilà, je vous le lis, patron : "Les traîtres ne méritent qu'une chose, être enterrés sous du métal jaune. Signé : La femme du chef"... C'est tout...

- OK. Demande-lui sur quoi est écrit le message...

- Allô ? Sur quel type de papier est écrit le message, monsieur Douillet ? Quoi ? Patron ! Il dit que c'est bizarre, mais qu'il y a l'en-tête de l'Elysée !

- C'est bien ce que je pensais... Je sais d'où ça vient ! On peut continuer à chercher comment on peut mettre les autres colis sur le dos de Julien Coupable... Euh... Coupat...


Plus tard dans la journée.


- Chef, chef ! Encore un !

- Ah non ! Et qui c'est ce coup-ci ?

- Gilbert Montagné...

- Et qu'est-ce qu'il a reçu, lui ?

- Ben justement, il dit qu'il n'arrive pas à comprendre... Il dit que c'est une balle, mais qu'elle fond ?!

 

Elvis Costello & The Attractions
Watching The Detectives (1977)

 

Il faisait un temps pourri ce 4 juin 1979 à Geleen (Pays-Bas) pendant le festival Pinkpop.

Les 2 heures de cordes n'empecheront pas Elvis et ses potes de tomber un concert énorme.

La version de Watching The Detectives l'atteste.

Faut dire, c'est la période où il produit le 1er album des Specials,

l'orgue de Steve Nieve nous le rappelle.

Et parce que nous sommes adorables,

en cliquant sur le casque d'Elvis vous aboutirez vers un lien

où le concert est en téléchargement intégral.

costello-elvis.jpg

Bonne journée !


HADOPI - Le Net en France : black-out

07 juillet 2008

La piste aux étoiles

Au cirque.

Sur la piste, deux clowns discutent.

Ce sont Auguste et Pedro Sarkossi, les célèbres champions du maquillage multicolore et du pantalon qui tombe tout seul.

- Salut mon Pedro ! Ça boume ?

- Tiens, bonjour Auguste ! Ça va ça va... Et toi, on me dit que tu as encore fait des tiennes ? En tout cas dans les coulisses, on ne parle plus que de tes dernières blagues, nom d'un stalag ! Et tout ça juste au moment ou tu représentes notre cirque au CIEL (Cirques Indépendants Européens Libérés) et à la réunion des 8 cirques les plus riches, poil aux miches ?

- Mouarf !!! T'es vraiment le roi des rigolos mon Pedro !!! T'as pas remarqué que chaque fois que je voulais pas qu'on parle des choses importantes que je fais depuis que je suis aux manettes du cirque, il suffit que j'appelle la Gazette Clownistique et que je leur raconte une blague pour qu'ils la passe en une, poil aux prunes ? Et pendant ce temps keskilfé ton Auguste ? Hop, il augmente le prix des places du cirque, il l'interdit aux moins de 12 ans, il augmente le prix des glaces à l'entracte !!! C'est ça être moderne, nom d'une vieille baderne !!!

- Mais enfin Auguste ! Tu es clown, tu as des responsabilités, et tu m'annonces que tu te moques du monde ? Qu'est-ce que c'est que cette déclaration que tu as faite hier : "Quand les équilibristes sont sur la piste, tout le monde va visiter le zoo." Tu vas avoir le Syndicat des Équilibristes sur le dos, poil aux fricandeaux ! Et tu sais bien que c'est faux, les équilibristes sont appréciés par le public, nom d'un flacon de gomme arabique !

- Et alors ? Pendant ce temps j'ai aussi fait augmenter le nombre d'heures des garçons de piste, et personne ne s'en est rendu compte grâce à ce stratagème, nom d'une pierre gemme ! Et la femme à barbe, je l'ai obligée à se raser... Quand au dresseur de fauves, ce gauchiste, je m'en suis servi pour nourrir les tigres, bigre ! 

- Ahlalalalalalalalala !!! Tu me dégoûtes, nom d'un compte-gouttes ! Tu finiras tout seul et triste comme un crocodile, poil au sourcil... Je te laisse, je n'ai plus envie de parler avec toi. A partir de ce soir, sache que je fais grève, et que je ne ferais plus mon numéro avec toi, poil aux doigts !

- C'est ça, va-t-en... J'ai pas besoin de toi ! 

 

 Pedro s'en va. Auguste sort un téléphone portable qui fait pouêt-pouêt de sa poche, et compose un numéro.

 

-Allô, la Gazette Clownistique ? Ici Auguste Sarkossi... J'ai quelque chose pour vous, vous notez ? Voilà : "Désormais, quand Pedro Sarkossi n'est pas sur la piste, seules les otaries sont tristes". C'est bon, vous le mettez en une, nom d'une fortune !!! Ah, puis temps que j'y suis, vous pouvez mettre un petit mot sur le nouveau numéro de mon épouse, la femme-canon ? Au revoir et merci !!!

 

 

 
Elvis Costello
Clown Strike (Live 2007)
 
En cherchant bien, vous pouvez voir l'homme lisse se trémousser
au son des cuivres de l'orchestre de Allen Toussaint...
 
 
 
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu