Avertir le modérateur

16 novembre 2009

3... 2... 1... 0... Boum !!!

Le compte à rebours s'achève,

vous allez crever, attaqué par des nains mutants champions de karaté, fatigué par les radiations, bouffé par les bêtes.

Mais avant, vous allez profiter du temps qui vous reste pour aller à la Cinémathèque de Toulouse, assister à quelques séances du festival Extrême Cinéma.

Parce que vous avez envie de voir Casanova cavalcader, filmé par Alexandre Volkoff et accompagné au piano par Frédéric Bézian.

Parce que vous avez envie de voir La Bombe de Peter Watkins, faux documentaire réaliste, aussi effrayant que La Guerre des Mondes radiodiffusée par Orson Welles.

Parce que vous ne pouvez pas mourir sans voir Caroline Munro à demi-nue dans l'espace, là où personne ne vous entend crier de rire.

Parce qu'un porno intello c'est un bon prétexte pour voir un porno.

Parce que voir le seul et unique film réalisé par Guy Lux, c'est une expérience dont vous vous souviendrez même dans l'au-delà.

Parce que La Marque de Val Guest, Aux portes de l'au-delà de Stuart Gordon, The Proposition de John Hillcoat en avant-première, Mad Max de George Miller, La Papesse de Mario Mercier, La Dernière Vague de Peter Weir, Le Sous-sol de la peur de Wes Craven, Calmos de Bertrand Blier, une soirée avec Jean Rollin, Frayeurs de Lucio Fulci, La Maladie de Hambourg de Peter Fleischmann, L'Invasion des profanateurs de sépultures de Don Siegel, plein de courts-métrages de Grégory Morin, etc. Ça ne se refuse pas avant de passer de vie à trépas...

Allez, un petit télé-achat avec Pierre Bellemare avant l'apocalypse...

Ce sera le dernier !

 

Grégory Morin
Dernier Cri (2005)

 

extreme.jpg

D'un clic sur l'affiche vous pourrez avoir le programme détaillé de l'édition 2009 du festival.

Si vous avez la chance de passer par Toulouse,
l'expo des affiches de la Hammer présentée à la Cinémathèque vaut le détour !

 

09 novembre 2009

12... 11... 10... 9... 8...

Vous commencez à ressentir les premiers symptômes...

Votre peau picote, particulièrement au niveau des aisselles,
vos cheveux se mettent à tomber,
des plaques rouges sont apparues la nuit dernière autour de votre nombril,
vos voisins vous regardent différement,
les chiens grognent sur votre passage,
vous ressentez des difficultés à articuler correctement...

Et qu'est-ce qu'il a celui-là autour du cou ?

C'est un collier d'oreilles ?!!!

 

Il vous reste huit jours avant la fin...

Profitez-en !

Rinse Dream
(alias Francis Delia, alias FX Pope, alias Steven Sayadian, alias Herbert W. Day)
Extrait de Café Flesh (1982)

 

cafeflesh05.jpg
Café Flesh ou le porno arty de l'après-bombe.
Chiant à mourir ?
Un des seuls bons pornos ?
Les avis sont partagés...
Enfer ou paradis,
Vous choisirez votre camp dans huit jours...
En attendant, clic clic sur le cercueil pour lire une critique du film sur le site Devildead.


Pour le moment, musique !



Lowell Blanchard and the Valley Trio
Jesus Hits Like An Atom Bomb (1950)

lowell_blanchard.gif
un petit clic sur le micro de Lowell Blanchard,
ancien DJ country reconverti en chanteur de bluegrass,
vous propulsera vers un article concernant ce titre sur le seul site spécialisé dans les chansons traitant de la bombe A enregistrée pendant la guerre froide, Atomic Platters.

Une mine !!!!

La chanson sera reprise ensuite par les Pilgrim Travelers (alias les Soul Stirrers), dans un registre beaucoup plus gospel.
Pour écouter, c'est ici.

09:12 Publié dans Arrête ton cinéma ! | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : extrême cinéma, café flesh, rinse dream, lowell blanchard |

02 novembre 2009

19... 18... 17... 16... 15...

Le compte à rebours a commencé.

Rejoignez vos abris anti-atomiques,
stockez sucre et pétrole,
méfiez-vous des gens en décomposition qui hantent les rues,
clouez des planches à vos fenêtres,
débranchez le téléphone,
surveillez le ciel,
n'ouvrez à personne,
prenez vos cachets matin, midi et soir,
ne sortez pas seuls,
les animaux ne sont peut-être pas vraiment des animaux,
enfilez vos combinaisons pour éviter la contagion.

Plus que 15 jours avant l'explosion !

 

Luigi Cozzi (alias Lewis Coates)
Bande annonce française de Star Crash : Le choc des étoiles (1978)

Une inoubliable Caroline Munro en petites tenues
dans une version futuristoc de Jason et les argonautes
(oui oui, revoyez la scène du combat contre les "robots golems" dans l'un et celle du combat contre les squelettes dans l'autre, ainsi que la scène de la "robote géante" dans l'un et celle du colosse Talos dans l'autre, vous verrez !)...
La version française n'arrange rien, bien au contraire !

Starcrash_CA63167333.jpg
clic clic  sur le disque
(c'est John Barry qui a composé la musique, et il ne s'est pas foulé)
pour lire ce qu'en dit nanarland.

 

Mais maintenant, assez rigolé, on vous avait prévenus, la fin du monde approche !!!!

 

Time Zone feat. Afrika Bambaataa & John Lydon
World Destruction (1984)

 

Time Zone - World destruction front.jpg
Le premier bijou rap/rock
avant Run DMC
produit par Bill Laswell
en 1984.

C'était juste avant l'apocalypse.

 

14 mars 2008

(Strip) Teasing, suite et fin

Et voilà, fin du suspense.

Nous vous avons teasés ici et , nous vous avons attisés, et tout ça pour quoi ?

Pour ça :

aujourd'hui commence la 10ème édition d'Extrême Cinéma à la Cinémathèque de Toulouse.

 

Hein ? Mais qu'est-ce que c'est Extrême Cinéma ? Un festival de films réalisés par des militants extrémistes de tous bords ? Des films réalisés par des gens qui se jettent des avions sans parachute avec des rollers ? Des films sur l'extrêmement grand et l'extrêmement petit ? Des films projetés la tête en bas dans un igloo ?

Non, rien de tout ça, ou tout ça à la fois, simplement des films que vous aurez peu de chances de voir ailleurs, parce que trop : trop choquants, trop mauvais, trop politiquement incorrects, trop sexy, trop bizarres, trop trop.

Trop extrêmes

 

Pour fêter ce dixième anniversaire, l'extrémiste équipe vous a préparé un concentré de choix, qu'ils ont intitulé "Menu Best-of", et dans lequel vous pourrez voir, en vrac :

- "La Sorcellerie à Travers les Âges", film muet de Benjamin Christensen, accompagné en cinémix électro par GDZ (ce soir, si vous avez la chance d'être à Toulouse, courez-y !!!)

- Deux des meilleurs films de Russ Meyer, le faulknerien "Mudhoney" (voir plus bas) et le swinguant "Beyond The Valley Of The Dolls"

- Linda Lovelace bien embêtée quand elle s'aperçoit qu'elle a un clitoris au fond du gosier dans "Gorge Profonde" de Gerard Damiano

- Le/la grand(e) Divine chantant et dansant dans "Hairspray" de John Waters (voir plus bas)

- Ann-Margret fouettant Roger Daltrey avec sa tignasse dans "Tommy", adapté de l'album éponyme des Who par Ken Russell (voir plus bas)

- des paranoïaques des seventies, des gourous tueurs en série, des diables qui surgissent, des morts-vivants, des rednecks et des crocodiles, des couples assasins, un extra-terrestre noir, des moulinettes pour faire la vinaigrette, j'en passe et des meilleurs !  

 

Le programme complet, en cliquant sur programme complet

 

 

 
Bande-annonce de "Mudhoney"
réalisé par Russ Meyer (1965)
 

 

 
Bande-annonce de "Hairspray"
réalisé par John Waters (1988)
 

 

 
Extrait de "Tommy"
réalisé par Ken Russell (1974)
 

 

39baa0d8678031ec28dc0db45433a4a3.jpg

Ces jeunes extrémistes cinématographiques ont par ailleurs un site, mais ce sont de grosses feignasses, et ils ne le mettent à jour que les années bissextiles. Malheureusement, ils ont perdu leur calendrier des postes, et ne se sont pas rendus compte que 2008 en était une. Vous pouvez quand même aller y jeter un oeil, en faisant clic clic sur l'oeil droit du lutteur mexicain !

 

08:00 Publié dans Arrête ton cinéma ! | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : toulouse, cinéma, extrême cinéma, video, tommy, russ meyer, hairspray |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu