Avertir le modérateur

28 mai 2009

Expression indirecte

Si vous n'avez pas encore vu les films de promotion des partis politiques pour la campagne de l'élection européenne sur nos chaines de télévision française, "expression directe", on va vous en causer deux mots. Mais très léger, on n'a pas le temps.

Today l'UMP et le PS.

Si le coeur vous en dit, le film de l'UMP est ici. (Il n'est pas indiqué de s'essuyer les pieds en entrant sur leur site, donc...)

Le film du PS est .

Miam !

Déjà c'est pas celui de l'UMP mais celui de la Majorité Présidentielle.

Oui mais l'UMP est associé avec le Nouveau Centre, non ?

Ah oui ?! Et pourquoi il y a un film du Nouveau Centre alors !?

Tiens c'est bizarre...

On y reviendra un autre jour... j'en étais où ?

Au film de la Majorité Présidentielle !

Merci ! Le clip débute donc avec Xavier Bertrand (et sa voix légendaire) dans un bureau. Il n'a pas l'air surpris par la visite du caméraman. Au bout de quelques secondes une fille lui apporte un dossier et la caméra suit la fille qui se barre mais avec la voix de Xavier Bertrand !

Hein ?!

Oui, c'est de la magie ! Le discours avec la voix de Xavier Bertrand continue dans la bouche de la fille. Ensuite des faux gens de la vie de tous les jours défilent devant la caméra chacun leur tour (il en sort de partout à un moment donné, des gens) en continuant le discours de Xavier Bertrand, et toujours avec la voix de Xavier Bertrand !

Ah j'ai compris. C'est étrange ! Une seule voix !

Oui c'est étrange ! La voix du maître !

Et comment ça finit ?

Avec la même magie la caméra revient sur Xavier Bertrand et ensuite plein de gens disent "nous ! nous ! nous!" avec encore la voix de Xavier Bertrand.

Incroyable, et celui du PS, pareil ?

Et bien c'est l'inverse. Il débute avec des faux gens de la vie de tous les jours mais avec leur vraie voix (du moins je le pense) et ça finit avec Martine Aubry et sa voix à elle mais apparemment étonnée d'être filmée à la sortie des toilettes d'un resto universitaire.

Elle faisait quoi là ?

J'en sais rien !

Et ils racontent quoi tous ces faux gens de la vraie vie dans les deux films ?

J'en sais rien encore, je les ai vu sur mon téléphone portable dans le métro et il y avait trop de bruit autour.

Arf !

 

Nam June Paik
Global Groove (1973)

 

Subversif, détonant, étonnant, miroir, visionnaire, déformant... "Global Groove" est manifeste, comme beaucoup de travaux de Nam June Paik qui eut l'idée en 1960 de placer un aimant sur une télévision ; l'image se satura, se distordit et Nixon dans l'écran se transforma. L'art vidéo était né.

 

Nam June Paik.jpg

Nam June Paik jouera toute sa vie avec les postes de télévision mais aussi avec la musique électronique, concrète...

"Global Groove" débute par ces paroles: "Cette bande est un clin d'oeil à ce que sera le paysage vidéo de demain, quand vous serez capables de vous connecter à n'importe quelle station de télévision sur terre et quand les programmes tv seront aussi lourd que l'annuaire téléphonique de Manhattan."

Un biographie & plus de Nam June Paik ici sur le site de l'espace Croix Baragnon à Toulouse.

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu