Avertir le modérateur

20 avril 2008

Jour de seigneur #19

Un jour de seigneur un peu triste aujourd'hui...

J'ai appris la semaine dernière que Mikey Dread était mort il y a un mois.

Qui était Mikey Dread ?

Un producteur, un chanteur, un homme de radio, le fondateur du label "Dread At The Controls" (qui était aussi le nom de son émission de radio sur JBC, une chaîne jamaïquaine).

The jumping master. 

Un partageur, ouvert à toutes les expériences musicales, ce qui n'est pas si courant dans le monde du reggae.

Le producteur des meilleurs morceaux de reggae de The Clash (en particulier "Bankrobber"), et bien sûr de leurs versions dub. 

Quelqu'un d'aimable, et que j'aimais, donc un petit hommage en passant...

 

D'abord, en tant que producteur, avec The Clash : 

 

 
The Clash
Bankrobber (1980) 

 

 

L e même morceau, mais en temps que chanteur, lors de l'hommage rendu à Joe Strummer au festival de Glastonbury en 2004 :

 

 
Mikey Dread
Bankrobber (live) (2004) 

 

Pour finir, le producteur-chanteur, avec un extrait de son album chef-d'oeuvre "World War III" :

 

 
Mikey Dread
Break down The Walls (1980) 

 

 

 

ece4d1fc9d97ab806c0a62fb68781f61.jpg

Et un dernier cadeau, 4 shows radio à télécharger, à écouter, en faisant clic clic sur son doigt, et en entrant en communion avec Jah Rastafari

 

 

08:00 Publié dans Jour de seigneur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mikey dread, the clash, musique, vidéo |

29 janvier 2008

Y'avait Capa...

En lisant Rue89, je suis tombé sur un article qui m'a fait bondir hors de mon fauteuil, lever le poing, et gueuler "No pasaran !" comme notre aïeule Marie-Madeleine Playlist aimait nous le faire crier quand nous avions 15 ans, et qu'elle nous préparait un de ses merveilleux marmitakos...

Assez digressé, je vous explique :

Au Mexique, on a retrouvé 3 valises remplies de milliers de négatifs de photographies prises pendant la guerre d'Espagne par Robert Capa, ainsi que des photographies prises par sa compagne Gerda Taro (morte sous un char en 1937), et par son ami David "Chim" Seymour (avec qui il fondera l'agence Magnum en 1947).

Un véritable trésor de guerre.

Cette image, tout le monde la connait :

ee32b5768e0ee63fc3fbf0f645a57ccc.jpg 

Celle-ci aussi :

0a9a4bd50c39014f869554553bb9ad06.jpg
 

Tant d'autres...

Capa a sans doute été le plus grand photographe de guerre, couvrant la guerre d'Espagne, la guerre sino-japonaise de 1938, la Seconde Guerre Mondiale et l'Indochine...

Où il est mort en sautant sur une mine, un appareil dans chaque main, selon la légende...

Un véritable trésor de guerre, qu'on vous dit !

Un très beau site sur Capa fait par la BNF ici.

 

Et puisqu'on a 15 ans, on va chanter comme quand on avait 15 ans...

"Spanish songs in Andalucia,
The shooting sites in the days of '39,
Oh, please, leave the vendanna open,
Federico lorca is dead and gone,
Bullet holes in the cemetery walls,
The black cars of the Guardia Civil,
Spanish bombs on the Costa Rica,
I'm flying in a D.C. 10 tonight...

Spanish bombs, yot' quierroy finito
Yote querda, oh ma côrazon
Spanish bombs, yot' quierro y finito
Yote querda, oh ma côrazon...
"

(parenthèse : le texte de la chanson est fidèlement recopié de la pochette de l'album "London Calling" de Clash, que j'ai sous les yeux. Les fautes sont d'origine !) 

 

 
The Clash
Spanish Bombs (1979) 
 
 
(clip trouvé sur Youtube et réalisé à partir d'images d'archives de la guerre d'Espagne)

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu