Avertir le modérateur

04 mai 2009

Un certain dimanche de l'année 1977 sur Antenne 2 vers midi :

L'émission musicale s'appelait "Blue Jeans". Elle était programmée chaque dimanche en fin de matinée sur Antenne 2. En face ? TF1 et la messe, dominicale idem.

Jean-Loup Lafont en était le présentateur vedette. En semaine il était sur les ondes d'Europe 1 avec "Basket". A t-il animé par la suite une émission "T-shirt" ou "Casquette" ? Nous n'en savons rien !

Beaucoup de disco dans "Blue Jeans". Nous sommes en 77 et le show tv se déroule dans une discothèque.

Chaque semaine, 2 jeunes groupes étaient jugés par un vote du public. Le gagnant revenait la semaine suivante pour affronter un nouvel artiste. Le tout en play-back. Un radio crochet banal pour la tv.

Donc, un certain dimanche de l'année 1977 sur Antenne 2 et vers midi, les spectateurs de "Blue Jeans" allaient voir et entendre ce qui suit.

(En 1977 il y avait environ 4 millions de téléviseurs couleur en France. Je le dis comme ça, on ne sait jamais, ça peut vous servir).

 

Pour savoir s'ils seront éliminés ou non... c'est à la fin de la video.

 

Stinky Toys
Plastic Faces (1977)

 

Elli Medeiros au chant,

Jacno à la guitare,

Bruno Carone à la guitare,

Albin Dériat à la basse et

Hervé Zénouda à la batterie.

 

***

Pour en revenir à la télévision couleur, une excellente histoire sur les débuts de celle-ci par Michel Oudin, Jean-Christophe Averty, Pierre Cardinal et Henri Spade. C'est ici.

 

09:36 Publié dans Musique, maestro ! | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : musique, video, tv, nouvelle star, stinky toys |

09 avril 2008

Moi quand je serai grand, j'veux être...

Dialogue de haute tenue entre Guillaume Durand et Thierry Ardisson.

- J'utilise des fiches car elles me donnent une sécurité, au cas où ça partirait en couilles. Il faut être génial pour animer une émission sans. Ou alors on dit n'importe quoi, comme toi, Guillaume.

- Pff, tu n'as rien inventé d'exceptionnel à la télévision Thierry. Si tu continues à te répandre en déclarations débiles, c'est parce que tu marches à côté de tes rêves. Tu voulais être un grand patron de presse, tu ne l'es pas, tu voulais être un grand producteur de cinéma, tu ne le seras pas.

 

On s'en fout, mais bon, toujours un bon prétexte pour...

 

 

 


 Fine Young Cannibals

I'm Not The Man I Used To (1989)

14:30 Publié dans Zéro de conduite | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Fine Young Cannibals, tv, musique, video |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu